Lola regarde Elle l’adore

elleladoreSandrine Kiberlain est Muriel, esthéticienne, un peu menteuse et grande fan du charismatique Vincent Lacroix. Alors évidemment lorsqu’elle raconte que son chanteur adoré a débarqué chez elle en pleine nuit pour lui demander de l’aider à se débarrasser du corps de sa femme, son ami avocat ne la croit pas et lui conseille d’arrêter de raconter des salades, surtout dans la gendarmerie qui enquête sur le meurtre de Julie, la femme de Vincent. Pourtant pour une fois qu’elle tient une histoire intéressante et vraie, on la sent un peu déçue de devoir y renoncer.

J’aime beaucoup Sandrine Kiberlain, j’aime sa sensibilité à fleur de peau, elle semble toujours au bord de l’éclat de rire ou des larmes. Elle joue admirablement les ingénues au début du film puis elle devient grave, et se libère à la fin. Un joli rôle qui lui va très bien, fait juste pour elle, du sur-mesure. J’ai découvert Laurent Laffite qui ne m’avait pas convaincue dans Les petits mouchoirs (mais personne ne m’a convaincue dans ce film). Lui aussi il assure dans ce rôle qui évolue mais à l’inverse de celui de Muriel ; un peu égocentrique au début, comme on imagine bien que les célébrités doivent l’être, sa confiance en lui va s’ébranler au cours du film et il termine complètement largué.

elle-l-adore elleladore2 elleladore3

 

 

elleladore5  ellladore8 elleladore7

 

Une belle découverte, j’y suis allée à l’aveugle, en ayant juste vu la bande annonce et j’ai été séduite. De beaux acteurs qui jouent bien, un scénario qui tient la route, un film plutôt bien réussi. ❤

BRAVO à la toute jeune réalisatrice Jeanne Herry, fille de Julien Clerc et de Miou-Miou et aux seconds rôles, les commissaires, Pascal Demolon et Olivia Côte.

Lola regarde « Effroyables jardins »

Citation

effroyablesjardinsaffiche

Dans les années 50, Jacques fait le clown dans une fête de village à la grande honte de son fils de 14 ans qui trouve son père ridicule. André, le meilleur ami de Jacques, lui explique pourquoi…

L’histoire commence à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, Jacques et André font sauter un poste d’aiguillage,  acte de résistance dérisoire pour les beaux yeux de la jolie Louise.   Malheureusement, les allemands désignent 4 otages. André, Jacques, Thierry et Emile sont donc jetés au fond d’un trou et seront fusillés si les coupables ne se dénoncent pas. Les heures passent, les 4 hommes ont peur, se déchirent, se soutiennent. Lâcheté, culpabilité, bravoure, fraternité, amertume, amitié…  Un concentré d’émotions et de sentiments.

dansletrou

Thierry (Thierry Lhermitte – Emile (Benoit Magimel) – Jacques (Jacques Villeret) – André (André Dussollier)

Un film magnifique où les acteurs sont formidables ; le très regretté Villeret, toujours aussi juste, Dussollier épatant comme d’hab et Benoit Magimel, excellent. Je n’aime pas trop Lhermitte mais là, je dois dire que je l’ai trouvé à sa place.  

« Simple, touchant, plein d’humanité et de tendresse » avait écrit Studio à la sortie du film en 2003, il n’y a rien à ajouter…

Lola regarde Le temps de l’aventure de Jérôme Bonnell

emmanuelleEmmanuelle Devos, actrice magnifique. Pas vraiment jolie mais qui dégage une féminité incroyable. Et puis, je la retrouve souvent dans les films que j’aime ; Sur mes lèvres, L’adversaire, De battre mon coeur s’est arrêté, La moustache, Ceux qui restent, Les herbes folles…

gabriel-byrneGabriel Byrne, je ne le connaissais pas, mais en fait maintenant que j’ai tapé son nom dans google et que j’ai vu tout ce qu’il avait fait, je me rends compte que je le connais. Mais aucun souvenir ni de son nom, ni de sa tronche. Et pourtant, il est superbe !

Et les voilà tous les 2 dans le train Calais-Paris, qui se regardent à la dérobée. Il lui parle, la perd, elle le retrouve puis le quitte, il la cherche, elle revient… Ils passent ces quelques heures à se quitter puis à se retrouver. Ils vont vivre une journée extra-ordinaire : une rencontre intense, une attirance animale, une vague puissante. Une parenthèse inattendue mais tellement intense, si bouleversante que dans la salle de cinéma les spectateurs réagissaient bruyamment.

aventure

Alix : la femme fragile, perdue, à un tournant de sa vie, qu’on devine pleine d’interrogations, prête à changer de vie ?

Douglas : l’homme mûr, solide, tout en réserve, élégant, dans la maîtrise des sentiments, prêt à changer de vie !

Au fur et à mesure que le film avance, les rôles s’inversent, et on se demande comment tout ça va se terminer, s’ils vont choisir l’aventure. On leur invente une histoire, on leur crée une vie commune, on se réjouit qu’ils se soient trouvés, ils vont si merveilleusement bien ensemble, et puis on sait que c’est rare une telle rencontre.

J’ai été clouée sur mon siège, j’ai adoré ce film. Je crois même que je vais retourner le voir, et acheter le DVD quand il sortira, et le rerevoir encore et encore 😀

Liens en rapport avec le film
►http://www.lexpress.fr/culture/cinema/jerome-bonnell-le-tournage-est-la-phase-que-je-prefere-dans-la-fabrication-d-un-film_1239507.html
►http://www.allocine.fr/film/fichefilm-206812/secrets-tournage/
►http://www.canalplus.fr/c-cinema/pid3614-c-interviews-cinema.html?vid=850209

Lola regarde « Toutes nos envies » de Philippe Lioret

Vous avez vu « Je vais bien ne t’en fais pas » ?

et « Welcome » ?

Vous avez aimé ??
 Alors c’est sûr, vous allez vous laisser embarquer par « Toutes nos envies » un autre film de Philippe Lioret sorti en 2011, plutôt librement adapté du bouquin de Carrère « D’autres vies que la mienne » (à lire)

« Toutes nos envies » est l’histoire de ces rencontres hasardeuses qui changent des vies et des combats que l’on mène pour les autres ou pour soi.
 C’est une histoire d’aujourd’hui avec des gens d’aujourd’hui, une belle histoire triste pleine de vie bien qu’elle parle aussi de la mort.

A Lyon, Claire est juge d’instance et traite des dossiers de surendettement. Elle rencontre Cécile, jeune mère qui peine à élever, seule, ses deux fillettes. Une situation qui rappelle douloureusement à Claire sa propre enfance. Pour aider cette jeune maman à s’en sortir, Claire demande de l’aide à Stéphane, un collègue. Mais quand elle apprend qu’elle est condamnée par un cancer du cerveau et qu’il ne lui reste que peu de temps à vivre, son aide va dépasser le cadre du palais de justice, et Stéphane va l’accompagner dans ce nouveau combat.

Un film fort en émotions, émouvant, bouleversant même, j’ai eu des frissons pendant 1h30. Des thèmes éprouvants mais traités tout en finesse, tout en discrétion ; pas de crises de nerfs, pas de cris, aucune violence, mais des silences qui font du bruit. Et malgré tout, la vie qui continue, plus Claire s’affaiblit, plus Cécile embellit.

acteurs toutes nos envies

Les acteurs sont formidables : Vincent Lindon, que j’aime dans ces rôles-là, superbe Marie Gillain, la découverte de Amandine Dewasmes et Yannick Renier, excellents seconds rôles.

Vous pouvez le regarder ici !

Ce thème de « je vais organiser la vie des miens après ma mort » a été souvent traité, avec plus ou moins de succès, je me souviens de ces 2 films qui m’avaient émue aux larmes Ma vie sans moi et le sublimissime Biutiful ♥♥♥

____________________________________________________________________________________

en lien avec le film
http://www.lepoint.fr/cinema/toutes-nos-envies-lioret-lindon-episode-2-08-11-2011-1393982_35.php
http://www.wat.tv/video/vincent-lindon-philippe-lioret-4erwr_2exyh_.html
http://www.lexpress.fr/culture/cinema/toutes-nos-envies-l-interview-de-marie-gillain_1049860.html
http://www.lemonde.fr/cinema/article/2011/11/08/toutes-nos-envies-le-poids-du-malheur_1600145_3476.html
http://television.telerama.fr/tele/films/toutes-nos-envies,30161050.php
http://www.purepeople.com/article/marie-gillain-son-incroyable-lutte-pour-obtenir-le-role-de-sa-vie_a89935/1
http://www.zoom-cinema.fr/news/2009/10/1/philippe-lioret-vincent-lindon-les-retrouvailles-apres-welcome/1743/
http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Arras/actualite/Secteur_Arras/2011/11/05/article_avec-marie-gillain-et-vincent-lindon-phi.shtml
http://www.francesoir.fr/loisirs/cine/toutes-nos-envies-grand-retour-marie-gillain-154814.html

Amour

J’ai un peu honte de le dire mais Amour ne m’a pas touchée. Je m’attendais à être bouleversée (j’avais prévu la boîte de kleenex) et pis bin non, rien, aucune émotion. Je suis verte, un tel chef d’oeuvre, Palme d’orCésar, Golden Globes, BAFTA, Oscar, European Award.

Amour

Amour a valu à Haneke une série de récompenses qu’aucun cinéaste n’avait obtenu pour un même film !

Et moi, j’ai trouvé ça un peu longuet et je me suis ennuyée.

Et pourquoi ce titre ?! De l’amour, moi, je n’en ai pas trouvé dans ce film, la femme refuse de se laisser aider par orgueil, le mari est distant, il accomplit son devoir  avec rigueur mais insensibilité, la fille est sèche, le gendre conseille, les petits enfants sont occupés ailleurs, quant aux infirmières n’en parlons pas, aucune compassion. Il n’y a que le gardien qui ait un peu d’humanité.

L’atmosphère est pesante, acteurs et spectateurs cloîtrés dans cet appartement sombre, triste, silencieux, étouffant, désespérément vide, qui n’a jamais, à mon avis, retenti de rires, d’éclats de voix ni de cavalcades d’enfants. J’avais envie d’ouvrir les fenêtres en grand, de laisser entrer le bruit de la rue, de l’air, même pollué.

La vieillesse, la mort sont inéluctables, c’est moche de vieillir, de devenir dépendant, humiliant de porter des couches, frustrant de ne pouvoir s’exprimer, on le sait tous qu’on risque de finir comme ça. Mais je n’ai pas compris le sens du film, le message, l’intérêt, la symbolique. BREF, je n’ai rien compris (y avait-il seulement quelque chose à comprendre ? Qu’on m’explique (surtout le pigeon).

Je suis passée à côté.

Je vous laisse regarder la bande annonce qui donne envie quand même, non ?!

<a

____________________________________________________________________

Haeneke parle du film ►  https://www.youtube.com/watch?v=sjjKkZbfw2M

Trintignant parle du film ► https://www.youtube.com/watch?v=0vhlhwItY0w

Articles en lien avec le film

http://fr.news.yahoo.com/le-film-amour-lhiver-la-vie-aux-oscars-074743319.html

http://www.lemonde.fr/culture/article/2012/10/23/amour-comment-c-est-l-amour-a-la-fin-quand-la-vie-vous-lache_1779707_3246.html

http://www.leparisien.fr/cinema/actualite-cinema/oscars-amour-de-michael-haneke-meilleur-film-etranger-25-02-2013-2596939.php

http://www.lexpress.fr/culture/cinema/amour_1116505.html

Lola regarde « Amitiés sincères »

Enfin du soleil ! Après ces journées froides et enneigées, enfin du soleil. Du coup, j’ai hésité, je n’allais tout de même pas aller m’enfermer dans une salle sombre pendant 2 heures ! Du soleil, j’en ai tellement besoin, comme nous tous. « Déjà déficitaire en décembre 2012, l’ensoleillement a été exceptionnellement faible en janvier, puis est resté inférieur à la moyenne jusqu’à la fin de l’hiver, un déficit de 20 à 40%, pouvant atteindre localement 50%».» indique Météo-France dans ce bilan arrêté au 28 février, fin de l’hiver pour les météorologues. Et en mars, ça n’a pas l’air de vouloir s’arranger, alors que faire ?

Oh et puis zut ! J’y vais, après tout c’est bientôt le printemps, du soleil, on va peut-être en avoir un peu finalement. Et puis ce film, j’ai bien envie de le voir parce que j’aime les acteurs – Gérard Lanvin, Jean-Hugues Anglade et Wladimir Yordanoff, et les films qui parlent d’amitié.

amities les 3

Finalement j’ai eu raison, je me suis régalée. Retrouver ces trois-là, en vieux potes pleins de charme, Zabou rien à dire, com d’hab et Ana Girardot, toute jeune, toute jolie, toute fraîche, et qui joue bien. Bref, une bien belle surprise.

Zabou+Ana

Je vous raconte vite fait : 3 vieux potes, 3 zèbres : Paul, l’écrivain en mal d’inspiration, Jacques le prof de lettres reconverti en libraire, et Walter, restaurateur de renom qui élève sa fille depuis que sa femme est partie (enfin depuis qu’il l’a fichue à la porte en l’accusant d’adultère). Ils se connaissent depuis fort longtemps et s’ils sont toujours amis c’est parce qu’entre eux, pas de secrets, ils se disent tout. 

amities les 3 café

Ça, c’est ce dont est persuadé Walter. Mais comment va-t-il réagir Walter, le fort en gueule, qui s’emporte, qui moralise, qui juge, qui a toujours raison, qui n’écoute pas…, quand il va découvrir que tout son petit monde le trompe ?

BANDE ANNONCE ► https://www.youtube.com/watch?v=a4AXqHD7inc

J’ai beaucoup souri pendant le film et j’ai même étouffé un petit cri quand les amoureux ont été découverts. Je suis sortie du cinéma sous le soleil, ravie d’avoir passé une si agréable après midi ♥

—————————————————————————————————————

Lanvin parle du film dans le Grand Journal de Canal ► http://www.canalplus.fr/c-cinema/pid3614-c-interviews-cinema.html?vid=795122#pid3614-c-interviews-cinema.html?vid=795122&_suid=1364649943034044637207974260795

Anglade parle du film ► http://www.lexpress.fr/culture/cinema/jean-hugues-anglade-amities-sinceres-raconte-la-mise-a-l-epreuve-d-une-amitie-vieille-de-30-ans_1214362.html

L’équipe du film parle du film 😀 ► http://www.ecranlarge.com/movie_video-view-27504-10335.php

—————————————————————————————————————

De rouille et d’os

de_rouille_et_d_os_

Marion Cotillard, encore une fois, est excellente,

Matthias Schoenaerts joue merveilleusement le bourrin, à tel point qu’on pourrait croire que c’est un bourrin ! (info à vérifier),

L’histoire commence dans l’horreur et la misère mais se termine bien,

Un film de Jacques Audiard qui m’a mise mal à l’aise.

Ali a un fils, Sam. Il traverse la France en stop, nourrissant Sam de ce qu’il trouve dans les poubelles pour rejoindre sa soeur, qui est caissière dans le Sud. Le ton est donné. Arrivés dans le Sud, Ali trouve des jobs de vigile, il a fait de la boxe. Un soir, à la sortie de la boîte où il travaille, il raccompagne Stéphanie qui vient de se faire péter le nez dans une bagarre. Il la dépose chez elle et lui laisse son numéro en cas de besoin.

Sam et son filsSam sortie de boite

Un jour, Stéphanie, dresseuse d’orques est victime d’un terrible accident dans lequel elle perd ses 2 jambes. Scène éprouvante lorsqu’elle se réveille dans son lit d’hôpital, qu’elle soulève le drap et se voit sans jambes, sa souffrance est insupportable. Et puis, elle passe un coup de fil à Ali. Et il vient, ils se voient, s’apprécient, il l’aide à revivre, elle l’aide à gagner de l’argent.

Marion orquemarion fauteuil2stef et samsam et stefstefmarion et sam

C’est un très beau film, un concentré d’émotions, dommage que certaines scènes soient aussi pénibles ; quand Ali secoue si violemment Sam qu’il le blesse et les combats de boxe. Et la scène sous la glace, la maman que je suis n’a pas pu regarder.

C’est dur, c’est triste, ça parle de la vie, la vraie, celle de la misère, celle qui peut basculer en 1 instant. Mais ça finit bien, trop bien peut-être. Une fin à l’américaine, avec gloire, célébrité, photographes, à mon avis, pas utile, mais bon !

Je préfère rester sur le coup de fil qu’Ali passe à Stéphanie. La boucle est bouclée.