Lola lit « N’oublier jamais »

bussiDjamal, lors d’un footing matinal, est témoin du suicide d’une jeune femme qui se jette du haut d’une falaise normande. D’après les conclusions du médecin légiste, Magali Verron a d’abord été violée puis étranglée avant d’être balancée du haut de la falaise. Djamal ne comprend pas, il y était lui en haut de la falaise, il l’a vue, elle était bien vivante avant de se jeter dans le vide, Il lui a même parlé et a essayé de l’aider en lui tendant cette écharpe en cachemire rouge qu’il avait ramassée sur le chemin juste avant. Malheureusement qui va croire Djamal, jeune maghrébin de la cité, unijambiste et employé dans un institut psychiatrique ? Il a le profil du tueur en série qui, suivant le même mode opératoire, a assassiné 10 ans plus tôt la jeune et jolie Morgane Avril. Les policiers vont enfin pouvoir clore le dossier et les proches des 2 jeunes victimes faire leur deuil. Mais Djamal est innocent et il compte bien le prouver… A moins qu’il ne soit malade mental et amnésique et qu’il ait véritablement accompli ces horreurs sans le savoir ! Ça existe des cas semblables, il en a vu à l’institut.

Et nous qu’allons nous croire ? C’est la question qui nous est posée au début du livre, et à laquelle on a hâte de pouvoir répondre ! J’ai passé une partie de la nuit à lire le nouveau roman de Bussi « N’oublier jamais ».

Ça démarre sur les chapeaux de roue, c’est rythmé, l’intrigue nous captive, on comprend tout de suite où l’auteur va nous emmener et on le suit avec avidité et passion, on est tenu en haleine et puis hop tout d’un coup, sans prévenir, ça part un peu en vrille, trop d’infos, trop de retournements, trop de nouveaux éléments, trop d’invraisemblances. Du coup j’ai un peu perdu le fil, et l’envie aussi. Pourquoi tant de complications alors que c’était si bien parti !?
Et puis finalement, après tant et tant de tergiversations, d’analyses, d’interrogations, on attend impatiemment la fin et là paf, le dénouement sort d’un chapeau, que je n’ai pas trouvé magique.

Bon attention, c’est un bon roman, à lire ! Mais j’ai préféré le précédent « Un avion sans elle » qui avait su retenir mon attention jusqu’à la dernière page.


Ah je dois aussi signaler que le titre me dérange, cette énorme faute de français me perturbe et même si la question a été posée à l’auteur et qu’il y a répondu , ça ne me gêne pas moins. Alors petit rappel : quand le verbe à l’infinitif est négatif, les 2 termes de la négation se placent devant le verbe = Ne jamais avouer + ne rien dire + ne pas parler = ne jamais oublier. S’il s’agit de l’impératif, mode de l’ordre et du conseil, à la 3° personne, le verbe prend un z = Taisez- vous + Arrêtez de parler + Fermez-la = N’oubliez jamais !

Pour d’autres révisions, n’hésitez pas à me rejoindre ici !


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s