Lola lit Cherchez la femme

alice-ferney

Cherchez la femme est un roman dont le personnage principal est le mariage. Marianne et Serge sont les seconds rôles, leurs parents Nina et Vladimir, Prune et Henri et d’autres gravitent avec plus ou moins d’importance, les frères, les sœurs, les amis, les collègues. Tous tournent autour du COUPLE, le couple et son histoire si souvent prévisible, la rencontre, l’amour fou, l’installation, le mariage, les enfants, la crise des 3 ans, celle des 7 ans, la lassitude, l’infidélité, puis la rupture, la rancune, la séparation, le divorce, les regrets.

550 pages pour passer à la moulinette le mariage de Serge et Marianne. Et dès le début, on sait que ça ne va pas aller tout seul pour Serge, idolâtré par ses parents qui ont toujours vu en lui un génie, qui a besoin de plaire, d’être écouté, adoré, envié, qui ne supporte pas d’être pris de haut malgré sa petite taille qu’il compense par une domination intellectuelle et pour Marianne, dont il a aimé la vitalité, le tempérament, l’énergie et l’intelligence, Marianne qui est aussi entière, sincère et amoureuse.

Les parents de Serge, Vladimir et Nina ouvrent le bal, le livre commence avec leur rencontre. Ils s’aiment, se marient et ont des enfants, et c’est sur leur couple que vont se construire les histoires d’amour de leurs enfants. Comment on est, ce que l’on fait et dit, tout a une influence sur ce que vont être, faire et dire nos enfants. Quelle responsabilité ! Pourquoi est-ce si compliqué ? Quel est le rôle de l’hérédité, de l’éducation dans tout ça, et dans quelle proportion ?

Quel dommage que les petits papillons finissent par quitter notre ventre, leur présence nous rend aveugles, et c’est tellement bon.

Pour en revenir à notre roman, je ne vous raconte pas ce qui se passe, vous le savez déjà, même pas la peine de divulguer la fin, on la connait tous plus ou moins.

Ce roman est l’autopsie d’un couple. Il est mort, et pour comprendre pourquoi, on doit le disséquer, l’examiner, l’ausculter, l’explorer, le fouiller, l’inspecter, le palper, le sonder, et tout vérifier, regarder partout, attentivement, consciencieusement, minutieusement, rigoureusement, le moindre détail a son importance pour comprendre les causes du décès. C’est un constat amer mais immuable.

L’écriture est parfaite. Le côté répétitif qui m’a un peu surprise au début devient une évidence au fil de la lecture, on tourne en rond bien sûr, l’histoire se répète forcément, le couple fonctionne souvent comme ça, non ?!

Cherchez la femme de Alice Ferney, écrivain français, née à Paris en 1961- date de sortie du roman 2013.

_________________________________________________________________________

En lien avec l’auteur et le roman

http://www.lavie.fr/culture/livres/alice-ferney-le-mariage-ne-se-vit-pas-a-deux-mais-a-six-05-03-2013-37402_30.php

http://www.lexpress.fr/culture/livre/les-quatre-lecons-d-amour-d-alice-ferney_1238735.html

http://www.rtl.fr/actualites/culture-loisirs/livres/article/livres-le-palmares-rtl-l-express-du-18-avril-2013-7760546674

http://www.20minutes.fr/livres/1114997-20130309-cherchez-femme-alice-ferney-chez-actes-sud-arles-france

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s