C’est ça la France pour Shirley

ShirleyShirley, 23 ans, colombienne, étudiante :          Je suis arrivée en France en 2002, je n’avais que 12ans. Pour moi c’était comme un petit rêve, comme des vacances, mais à vrai dire deux mois après, les vacances étaient  longues. J’ai  commencé les cours (la 6ème ) j’ai rencontré des personnes phénoménales, qui ont fait beaucoup d’efforts pour me comprendre, j’avais peur avant de commencer les cours (mois d’avril 2002) car c’était des enfants et moi je n’étais pas comme eux, (française, je ne parlais pas leur langue, je n’avais pas la même culture, ) à vrai dire tout était différent.

Mes amis m’ont appris le français, leurs heures de permanence étaient utilisées avec moi, pour m’apprendre l’alphabet ou les chiffres et un peu la conjugaison. Peu à peu j’ai appris le français, un peu la culture, j’ai fini le collège, puis le lycée  et finalement la licence LEA. De mon point de vue, c’est très enrichissant de pouvoir connaître deux cultures. La France est un pays avec beaucoup de chance au niveau de la sécurité, la scolarité. Ici parfois les jeunes ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont de pouvoir avoir accès aux cours et surtout à l’université. Le côté plus difficile pour moi c’est le fait que je vienne d’un pays du Sud ‘La Colombie’, dans mon pays nous sommes très affectifs et chaleureux, en France les personnes sont beaucoup plus froides et distantes, même avec les amis les plus proches il n’y a pas ce côté affectif  comme en Amérique du Sud. Je ne sais pas si ma vie est ici, mais ce qui est sûr c’est  que je garderai en mémoire des très bons moments.

Ashirley

Publicités

4 réflexions au sujet de « C’est ça la France pour Shirley »

  1. tout à fait d’accord avec toi. Nous nous plaignons beaucoup alors que nous avons accès à tout ce que nous voulons ici et sereinement. Pour ce qui est du côté chaleureux, c’est indéniable, les français sont plus réservés pero dales un abrazo a tus amigos y veras como se acostumbran rapido al cariño latino! jaja

  2. Shirley, vous avez PARFAITEMENT RAISON, qui dites « ici parfois les jeunes ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont de pouvoir avoir accès aux cours et surtout à l’université ».
    D’une manière générale, ils ne mesurent pas la chance qu’ils ont d’être dans un pays avec une vraie aide sociale, une prise en charge des problèmes de santé, un revenu minimum pour vivre quand on n’a pas de travail. (Ce minimum permettant de ne pas mourir de faim, ce n’est tout de même pas rien !)

    Je vais me faire des ennemis en leur prêtant de se comporter (souvent) en enfants gâtés, en petits Occidentaux nantis. Tous les enfants ou adolescents d’Afrique ou d’Asie (j’ai envie d’ajouter ceux d’Amérique latine) ne sont pas malheureux, mais l’on sait qu’ils connaissent parfois des difficultés…, que les lois sociales leur apportent souvent moins d’avantages, cependant une chose est sûre : ils sont BEAUCOUP PLUS respectueux de leurs parents, de l’école, des institutions ; bref de la société tout entière.
    J’en suis sûr, sûr, SÛR…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s