Les lois de la gravité

Voici les livres de Jean Teulé que j’ai lus

TEULE

Attention, ils ne sont pas tous à mettre entre toutes les mains, enfin à mon avis. Certaines descriptions de Je, François Villon et Mangez-le si vous voulez sont à la limite du soutenable. Par contre, J’ai adoré le Montespan et Le magasin des suicides, dont j’ai déjà parlé ici.

Et ceux qu’il me reste à lire

2TEULE

Entre les 2, « Les lois de la gravité » que je viens de terminer, un huis clos captivant, un face à face où se disputent l’incompréhension, la détermination, l’agacement, la résignation.
Je vous plante le décor : un commissariat, une nuit, et cette femme qui vient s’accuser du meurtre de son mari commis
10 ans (moins quelques heures) plus tôt. Elle confesse avoir poussé son mari par la fenêtre mais à l’époque, la police avait rapidement conclu  au suicide, Jimmy était sorti le matin même de l’hôpital  où il avait séjourné pour avoir tenté une fois encore de mettre fin à ses jours. Et Jimmy était méchant, violent, paresseux, mauvais mari, mauvais père. Mais était-ce une raison pour le pousser par la fenêtre ? Depuis presque 10 ans, elle n’en dort plus, elle souffre, c’est pour ça que ce soir-là, elle pousse la porte du commissariat.

TEULE LOISMais ce soir-là, c’est Gilles Pontoise qui est de garde, c’est lui qui la reçoit, et qui en écoutant son histoire, ne  comprend pas, pourquoi à quelques heures de la prescription, venir se jeter dans la gueule du loup ! Il sait ce qu’elle risque, lui, la violence de la prison, le déchirement pour des enfants, des vies foutues !  Alors il va essayer de la convaincre de rentrer chez elle. Mais un agent de police peut-il décider de soustraire à la loi une criminelle ?
Et les heures vont passer, dans l’incompréhension la plus totale, tous les 2 campant sur leur position. Elle, voulant payer pour son crime, lui, refusant de prendre sa déposition.

C’est un petit livre que j’ai lu rapidement tellement j’avais envie de savoir lequel des deux allait l’emporter, puisque aucun élément durant la lecture ne permet de présager de la fin.

Vous avez entendu parler du film « Arrêtez-moi » avec S.Marceau et Miou Miou, qui est l’adaptation de ce bouquin ? Ce film, je ne peux rien en dire, je ne l’ai pas vu, pas même la bande annonce, et rien lu non plus à son sujet (je n’aime pas Sophie Marceau, je la trouve trop… prudente). Allez on y va ensemble 😀

bande annonce

Alors ?! Bon bin moi je dis ‘pourquoi pas’ pour Miou Miou et le réalisateur, Jean-Paul Lilienfeld, celui qui a fait le génial « La journée de la jupe ». On s’en reparle, ok ?

Publicités

2 réflexions au sujet de « Les lois de la gravité »

  1. « Le Montespan » & « Le Magasin des suicides » (film nul) livres super!
    « Mangez le si vous voulez » … beurk … ça m’a rappelé la fin du « Le Parfum, Histoire d’un meurtrier », sauf que là ce n’est pas que la fin….et je n’ai pas adhéré à la montée de la pression, trop prévisible et le personnage limite mièvre.

    • tout à fait d’accord avec toi, mangez-le…, je regrette de l’avoir lu, il m’a laissé un goût amer ! je n’ai toujours pas vu « le magasin des suicides », on me l’a déconseillé et j’ai peur d’être déçue 😦
      Les lois de la gravité c’est du Teulé soft, aucune scène abominable. Tu as vu le film ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s