Lola enquête sur le bonheur

Qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ? se demandait Ray Ventura en 1938. Et à cette période, je comprends qu’on ait pu poser la question. Mais aujourd’hui, qu’est-ce qu’on attend pour être heureux ?! Le beurre ?, l’argent du beurre ?, et le sourire de la crémière ?! Soyons raisonnables. Le bonheur n’est pas dans l’avoir, mais dans l’être.

 « Le bonheur est une disposition de l’esprit » disait Louise de Vilmorin.

Parce que malgré toutes les améliorations de nos conditions de vie, les découvertes incroyables en médecine, les inventions toutes plus merveilleuses les unes que les autres (machines à laver en tout genre, produits super nettoyants même plus besoin de frotter, et même le partage des tâches lol…) qui nous simplifient la vie et nous laissent plus de temps pour le plaisir, on ne respire pas FRANCHEMENT le bonheur. Quand on demande à un étranger ce qu’il pense des français, il ne répond pas ‘’Les français sont heureux’’, mais plutôt ‘’les français sont arrogants, chauvins, râleurs…’’ aucune trace de bonheur là-dedans ! Bon on n’est pas les seuls, mais est-ce que ça console ?

Alors il est où le problème ?!

Pourtant, pour être heureux, il suffirait de suivre ces quelques conseils :

1- S’aimer. Exemple, moi le matin quand je me vois dans la glace, je me dis ‘’Pute borgne, c’est moi ça ?! Pas possible, je fais 20 ans de plus que mon âge !! Mais c’est quoi cette tête ? Et ces cheveux !!! Ma vie est foutue, je suis moche, nulle et grasse’’ STOP, ERREUR ! Ce type de comportement de me rendra jamais heureuse. Je dois dire ‘’Hum, tout va  bien, ce matin, je ne suis pas mal pour mon âge, bon je n’ai plus le corps ferme d’une adolescente mais plus d’acné non plus. Ooooooh mes cheveux sont pleins de filets d’argent que la lumière illumine. Mes hanches sont rondes c’est vrai, mais mes cuisses et mon ventre aussi, alors mon corps est harmonieux 😉
Et voilà le travail ! Il faut faire la paix avec soi-même, accepter ses défauts et ses faiblesses.

2- Bah oui, comment aimer les autres si on ne s’aime pas soi-même ? Parce qu’aimer les autres, c’est la deuxième condition au bonheur. Vous en connaissez beaucoup des égoïstes heureux, vous ? (Moi oui, des tonnes même, d’ailleurs j’avais fini par penser que justement pour être heureux il fallait être égoïste)

Faites plaisir à votre famille, vos amis, vos collègues, vos voisins. Soyez aimables, souriants et n’hésitez pas à rendre des petits services, inquiétez-vous de la santé de votre vieille tante, de la mémé du cinquième, de vos petits cousins.

3- Et puis acceptez les autres tels qu’ils sont, même s’ils ne sont pas exactement comme vous aimeriez qu’ils soient. Eux aussi ont des problèmes, un peu d’empathie tout de même… avec la mémé du cinquième qui sent le pipi, vos petits cousins qui tyrannisent votre chaton, votre mère qui vous appelle tous les dimanches matin à 7 heures (Ah tu dors encore ?!), votre frère qui vous tape encore 200 euros, votre boss qui programme une réunion hy-per importante vendredi à 18h, votre collègue qui est encore malade à 48h du bilan financier… Vous avez envie de dire ‘YEN A MARRE’, de faire un sac et de fuir sur une île déserte ?! ERREUR !! On n’est pas heureux quand on est seul !! Le bonheur se partage et il est contagieux.

4- Pensez positif. Reconnaissez plutôt que vous en avez de la chance d’avoir un logement, un animal de compagnie, encore vos parents, une fratrie et un boulot !! C’est dingue ça, cessez vos crises d’insatisfactions et arrêtez de penser que l’herbe du jardin de votre voisin est plus verte que la vôtre. Il pense la même chose de votre gazon !

5- Et puis, franchement, surveiller la couleur de la pelouse de votre voisin, c’est sain comme occupation ? Bin non, sortez, amusez-vous, allez à la rencontre des autres, cultivez les amitiés, ne ratez aucune occasion de passer un bon moment.

6- Retrouvez la joie des petits plaisirs, un rayon de soleil, un verre à la terrasse d’un café avec un ami, une promenade avec Chéri(e) et le chien, un bon morceau de musique, une bonne crise de rire au boulot, un bon gâteau au chocolat et hop on se dit que finalement, il y a bien plus malheureux que nous, n’est-ce pas ?!

D’autres conseils, j’aurais pu vous en trouver à la pelle. Faire du sport (oui, il parait que ça rend heureux, une histoire d’hormone), prendre un animal de compagnie (ça fait du bien de s’occuper des autres cf plus haut), se mobiliser autour de projets personnels (progresser c’est bon pour le moral), apprendre à gérer nos émotions (colère, jalousie entraînent des souffrances psychiques)…
Mais finalement, le bonheur, c’est tout simple.
Une étude de TNS-Sofres a montré que les trois principales clés du bonheur des Français dans la décennie 2000 étaient dans l’ordre : la famille (52 %), les enfants (48 %) et la bonne santé (47 %). L’amour, les amis et les loisirs arrivent ensuite, la vie professionnelle comme moteur du bonheur n’intervenant qu’en 7e position. Ces données montrent que les indicateurs du bonheur sont avant tout centrés sur la partie la plus personnelle de l’espace privé : la famille et la santé.

Mais avant de se demander ce qu’il faut faire pour être heureux, il conviendrait de s’entendre sur ce que signifie ‘’être heureux’’.

Mais ça, ce sera le sujet d’un prochain billet.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Lola enquête sur le bonheur »

  1. je m’amusait bp en lisant l’enquête, pour moi il y a une femme que je ne l’aime pas bp et elle vient chez nous chaque semaine et quand je la voix je me sens malheureuse, je ne peux pas reste heureuse et comme j’étais avant la voyait…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s