Lola lit « le magasin des suicides »

Une merveille ce petit bouquin, drôle à mourir ! Et ça tombe bien puisque la mort ou plutôt le suicide, c’est justement le sujet du livre.

Non, ne grincez pas des dents, je sais bien que c’est un sujet ultra sensible et qu’il est indécent d’en plaisanter. Mais JeanTeulé a écrit une fable, véritable hymne à la vie, complètement décalée ;

l’histoire complètement loufoque et déjantée de la famille Tuvache qui tient une petite boutique spécialisée dans le matériel « de qualité » destiné à réussir son suicide (cordes tressées main, kits hara-kiri, poisons maison… )

La devise de la maison : « Nos suicides sont garantis. Mort ou remboursé ».                Une règle d’or, ne jamais dire « aurevoir » aux clients mais « adieu ».

Depuis 10 générations , l’affaire est prospère. Mischima, le père s’est spécialisé dans les morts violentes, la mère Lucrèce, concocte elle-même ses potions létales, Vincent, l’aîné des ado travaille d’arrache-pied à la création d’un parc d’attraction sur le thème du suicide et enfin Marilyne adolescente mal dans sa peau, dépressive mais à qui ses parents défendent de se donner la mort. Bah oui, qui tiendrait la boutique s’ils se laissaient aller à la tristesse ? Il faut être raisonnable !

Et ainsi va la vie morbide de la famille Tuvache.

Jusqu’au jour où par professionnalisme, les époux testent un préservatif poreux et donnent le jour à Alan, bambin qui, au grand désespoir de ses parents, aime la vie.       Il est heureux le bougre ! Il chantonne, plaisante, console  les clients…                   Drôle, tendre, gentil, Alan respire la joie de vivre.                                                     Quelle déception pour Mischima et Lucrèce, et quelle honte pour la famille !

Le bonheur d’Alan sera-t-il contagieux ?                                                                         La morosité du reste de la famille le contaminera-t-elle ?

J’ai adoré « le magasin des suicides » dans ses moindres détails ! Je me suis régalée de la première à la dernière page (dommage qu’il n’y en ait que 150)

Intelligent, férocement drôle, absurde, original, délirant, poétique, touchant,                 ce petit livre plein de fraicheur va vous laisser un petit goût de bonheur 😉

Bonne lecture…

PS : Patrice Leconte (cinéaste français, « Ridicule », « La fille sur le pont »…), s’est lancé pour la première fois dans le film d’animation pour adapter « Le magasin des suicides », dont la sortie est prévue le 16 mai. Voici l’alléchante bande annonce :

Advertisements

3 réflexions au sujet de « Lola lit « le magasin des suicides » »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s