Lola lit « Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules »

Ha, ces petits bonheurs, ma vie en est pleine :
être réveillée le matin par un rayon de soleil, marcher avec mon chéri main dans la main dans les rues de Paris, laisser mes empreintes dans la neige immaculée, croquer dans la première pêche de l’été, regarder la course des nuages, marcher pieds nus dans l’herbe fraîchement coupée, émietter un biscuit à l’entrée d’une fourmilière et observer les ouvrières s’agiter, suivre le vol d’un papillon, m’accrocher des cerises jumelles aux oreilles… Je pourrais en remplir des pages de ces petites douceurs, ces petits riens qui accrochent un sourire aux lèvres.

delermbiere

Philippe Delerm, lui, en a rempli un petit livre, un petit livre de seulement 95 pages de douceur, de fragilité qui se déguste comme on laisse fondre un carré de chocolat sous la langue, 95 pages où 34 petits plaisirs minuscules sont suspendus à un fil.
Certains nous projettent violemment dans un autre monde, celui de notre enfance, de l’émerveillement de nos grandes découvertes. Il y a de la nostalgie parfois dans ce petit bouquin, il a le goût des souvenirs d’antan. Un style un peu vieillot certes, mais une écriture appliquée et beaucoup de poésie pour décrire ces moments de vive émotion qu’on ne goûte plus ou plus assez, juste parce qu’on ne les voit plus, noyés dans notre quotidien.

Le livre de Delerm nous rappelle que : oui, nous sommes des adultes responsables avec plein de soucis, oui, la vie c’est pas facile et le temps c’est de l’argent, et l’argent, ça pousse pas sous les sabots d’un cheval mais oui, nous sommes aussi ces gamins les yeux plein d’étoiles, la bouche pleine de bonbecs et les doigts tout poisseux, oui nous avons découvert un jour le monde avec émerveillement et notre vie à l’époque était riche de ces petits plaisirs minuscules mais si importants à nos yeux d’enfants !

Alors les petits bonheurs de Delerm, on s’y plonge, on les découvre, on les reconnait, on les retrouve, on les partage et on s’en invente de nouveaux.
Mes préférés : lire sur la plage et plonger dans les kaleïdoscopes.
Mais ces petits bonheurs nous procurent-ils les mêmes émotions, qu’on soit d’ici ou d’ailleurs ?
Cette fameuse première gorgée de bière, transporte-t-elle nos amis japonais ?allemands, anglais ? et les autres ?

Allez, en attendant, faites-vous du bien et soyez heureux !

PS : Delerm a un fils, Vincent, chanteur, moi j’aime bien, je vous le présenterai bientôt.

Advertisements

2 réflexions au sujet de « Lola lit « Première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules » »

  1. un petit livre a mettre dans sa bibliothèque pour …le lire et relire ! Et se mettre un copu de pied aux fesses quand on voit tout en noir !…. En plus il existe en version audio !!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s